Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adèle - 25

Adèle - 25

On ne peut pas dire qu’on ne l’attendait pas. Depuis le succès phénoménal de « 21 » sorti en 2011 et du titre « Skyfall » sorti en 2012 pour James (Bond et… son fils !), la nouvelle Amy avait laissé ses fans sur leur faim. « 25 » s’est longuement fait désirer, d'où l'engouement frénétique du public. Crise de boulimie pour « Hello», premier titre dévoilé, qui se classe n°1 sur Itunes dans 73 pays et dont le clip signé Xavier Dolan compte en une semaine plus de 500 millions de vues sur YouTube. Coucou !

Que tout le monde se rassure : Adèle a fait du Adèle. Son opération des cordes vocales n’a pas altéré sa voix d’un iota, toujours superbe et puissante. On redécouvre le charme de son timbre contralto, sublimé dans le couplet de River Lea, navigant entre la soul, la pop, le blues et le gospel. C’est mélancolique, ça parle d’amour et de douleur. Mais ça, on connait déjà (Turning Tables, Someone Like You…), et n’en déplaise aux groupies, ce n’est pas ce qu’on retient de ce nouvel opus.

L’album est hybride. D’un côté, on trouve les chansons un peu sages, un peu lisses. Si la voix est toujours impeccable, l’apparat prend parfois trop de place. Le piano, les violons, les chœurs, les échos : on se croirait presque dans une cathédrale. C’est trop chiadé pour être émouvant. Le majestueux frise le ronflant, le grandiose frôle le grandiloquent et l’imposant flirte avec l’emphatique. Et par conséquent, on s’ennuie un peu. Dommage pour I Miss You, Remedy, Cant Let Go, Love In The Dark. Hello fait malheureusement partie de cet ensemble de titres déjà entendus.

Plus surprenant, Adèle propose des sons atypiques en collaborant notamment avec Bruno Mars sur All I Ask, titre soul qui prend aux tripes ou encore avec le producteur Max Martin sur Send My Love. Ce dernier titre nous fait presque penser à du Katy Perry. Non pas pour sa niaiserie (elle me le pardonnera) mais pour son efficacité, qu’on retrouve au passage dans le titre Water Under The Bridge. Ca bouge, c’est pop, frais, et le refrain reste en tête. La pâte soul de Bruno Mars transparaît également dans le morceau coup de cœur Lay Me Down où éclate avec brillo le côté gospel de la chanteuse londonienne, porté par des musiciens de talent à la basse et à la batterie.

Et puis, au milieu de l’orchestral et du grandiose, Adèle nous propose quelques titres intimistes intéressants mais qui tombent un peu comme un cheveu sur la soupe. Parmi eux : When We Were Young fait entendre des battements de cœur/chœur et Million Years Ago, berceuse mélancolique accompagnée d’une guitare quasi almodovarienne.

Que tout le monde s’inquiète : Adèle a fait du Adèle. La collectionneuse de Grammy Awards nous offre pour ses 25 bougies un album efficace et ultra soigné, réitérant les balades mélancoliques sur lesquelles on peut s’égosiller dans une partie de karaoké en pensant secrètement à notre ex. La diva nous séduit d’avantage lorsqu’elle s’aventure vers la soul et le Gospel, là où les 500 millions d’internautes ne l’attendent pas…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Louise


Voir le profil de Louise sur le portail Overblog

Commenter cet article

Marc 26/11/2015 07:07

Salut. Comme à son habitude, Adele a fait un triomphe. Son album a tout chamboulé sur son passage.